Skip to main content

Notre bureau de Manchester est fermé de 11h30 à 15h30 le jeudi 18 juillet.

Profil d'un employé : Rencontrez Andrew Vontzalides, spécialiste de cas de la TVAP

  17 janvier 2024

Andrew a rejoint l'IINE en 2023 après avoir après avoir travaillé avec des immigrés vénézuéliensmigrants vénézuéliens en tant qu'ETA (English Teaching Assistant) Fulbright en Colombie et passé efforts avec les populations immigrées et réfugiées en tant qu'étudiant diplômé à Worcester, Massachusetts. En tant que spécialiste du TVAP (Trafficking Victim Assistance Program) dans notre bureau de Boston, Andrew veille à ce que nos clients immigrés victimes de la traite reçoivent le soutien et les ressources dont ils ont besoin pour reconstruire leur vie. Dans notre dernier profil d'employé, Andrew explique le TVAP et les idées fausses les plus répandues sur le programme, partage son quotidien à l'IINE et donne des conseils à toute personne intéressée par un poste similaire.

Qu'est-ce qui vous a amené à l'Institut international de Nouvelle-Angleterre ?

Lorsque j'ai posé ma candidature à l'IINE, je ne cherchais pas nécessairement à travailler dans le domaine de la traite des êtres humains - il s'est avéré qu'un ami m'a référé à l'IINE au moment où l'IINE IINE cherchait à recruter embaucher un spécialiste des dossiers TVAP (Trafficking Victim Assistance Program, programme d'aide aux victimes de la traite).. Cependant, je suis si heureuse que cela ait fonctionné. J'ai toujours aimé travailler avec des personnes issues de milieux plus défavorisés. J'ai toujours aimé travailler avec des personnes issues de milieux plus défavorisés.et j'ai particulièrement apprécié le travail interculturelparce que pendant longtemps, Depuis longtemps, je m'intéresse à l'apprentissage des langues et à la découverte du mode de vie de personnes différentes. En tant que spécialiste des dossiers du programme TVAP, j'ai la possibilité d'aider certains des clients immigrés les plus démunis de l'IINE.

Parlez-nous du travail que vous effectuez dans le cadre du programme TVAP.

Le programme TVAP est extrêmement important. Le programme est essentiellement un filet de sécurité pour les personnes qui viennent de sortir de la traite active mais qui n'ont pas encore reçu de statut légal - et qui ne peuvent donc pas se présenter à l'immigration. ne peuvent pas travailler légalement et ne de nombreux avantages publics - ou qui ont obtenu un statut légal statut légal, mais ont obtenu un statut légal, mais travaillent encore pour se remettre sur pied. Le programme TVAP s'efforce de combler les lacunes, qu'il s'agisse de fournir une financière en aidant les clients à obtenir des soins médicaux et en veillant à ce qu'ils aient de la nourriture. Il s'agit Il s'agit d'apporter de l'aide à un moment crucial où de nombreux clients n'ont personne d'autre à qui demander de l'aide. d'aide afin qu'ils puissent reprendre pied et s'acheminer vers l'autosuffisance.

Qu'est-ce que les gens ont tendance à ne pas comprendre à propos du programme TVAP ?

Je pense qu'il y a trois principales idées fausses. Tout d'abord, les gens ne comprennent pas ce qu'est la traite des êtres humains - il ne s'agit pas seulement de la circulation des personnes. Il s'agit de la contrebande, c'est-à-dire du franchissement des frontières par des personnes. En revanche, la traite implique une action, des moyens et un but. Il s'agit, par exemple, d'utiliser le désavantage ou l'absence de statut juridique d'une personne pour la forcer à fournir des services de travail ou des services sexuels contre son gré. Cette coercition est un aspect déterminant de la traite des êtres humains.

Deuxièmement, si la traite des êtres humains à des fins sexuelles est plus largement connue et présentée dans les médias, la traite des êtres humains à des fins de travail est en réalité beaucoup plus courante. Environ 80 à 90 % des victimes de la traite des êtres humains aux États-Unis ont été victimes de la traite des êtres humains.

Enfin, je pense que beaucoup de gens ne savent même pas que le PAVT existe ! Il y a beaucoup de gens qui sont éligibles au soutien du PAVT mais qui ne reçoivent pas de services parce qu'ils ne savent pas qu'il s'agit d'une option. C'est pourquoi nous nous efforçons toujours de recruter davantage de clients.

À quoi ressemble votre quotidien ?

Comme tout le monde ici à l'IINE, mon quotidien est très varié. Certains jours, je suis au bureau et je travaille avec les clients pour les inscrire à certains programmes ou prestations - ce qui implique souvent de naviguer dans des processus bureaucratiques compliqués. D'autres jours, je rends visite à mes clients à leur domicile et je les aide de toutes les manières possibles. Il peut s'agir de distribuer des vêtements d'hiver - beaucoup de nos clients n'ont pas de manteaux chauds ou d'écharpes, etc.

Je dois souvent défendre les intérêts de mes clients. Ayant vécu dans un pays dont la langue officielle n'est pas ma langue maternelle, je sais à quel point il peut être difficile de défendre ses propres intérêts, en particulier lorsqu'il s'agit de politiques complexes. Je fais donc de mon mieux pour m'assurer qu'ils reçoivent l'aide dont ils ont besoin et qu'ils méritent.

Andrew et ses amis célèbrent le "Día de las Velitas" à Medellín pendant l'année qu'il a passée en Colombie dans le cadre d'un programme Fulbright d'aide à l'enseignement de l'anglais.
Andrew et ses amis célèbrent le "Día de las Velitas" à Medellín pendant l'année qu'il a passée en Colombie en tant qu'assistant d'enseignement Fulbright.

Quels conseils donneriez-vous à une personne intéressée par ce travail ?

Je pense qu'il faut aimer les gens en général pour faire ce travail. Il faut Il faut considérer les personnes que vous aidez comme des pairs, qui ont leur propre vie et leur propre histoire, tout comme vous, mais qui sont nés dans des circonstances différentes. Il s'agit toujours d'une relation professionnelle que l'on noue avec les personnes qui ont besoin d'aide. toujours une relation professionnelle que vous établissez avec vos clients, mais je pense que les considérer comme des pairs est essentiel pour pouvoir les aider avec respect et compassion.

Comment aimez-vous passer votre temps en dehors du bureau ?

J'aime beaucoup la nature et les arts! J'ai participé à des productions théâtrales et à des chœurs depuis l'âge de neuf ans. des productions théâtrales et des chœurs depuis l'âge de neuf ans. Je trouve que Je trouve que jouer et chanter est un soulagement vraiment cathartique du stress quotidien de la vie, surtout quand on est capable de capter les émotions d'un public en le faisant participer à l'histoire que l'on raconte.Je trouve que le théâtre et le chant sont un soulagement cathartique du stress de la vie quotidienne, surtout quand on est capable de capter les émotions d'un public en le faisant participer à l'histoire qu'on raconte. J'aime aussi beaucoup la nature et la course à pied. I j'ai participé dans l'équipe universitaire de cross-country et, bien que je n'aie pas ne manque la course, j'aime toujours faire de longues et lentes courses dans la nature.

Vous souhaitez rejoindre notre équipe ? Notre environnement collaboratif et axé sur le travail d'équipe offre des possibilités de servir les réfugiés et les immigrants, tout en apprenant des autres membres du personnel et des autres services. Consultez les offres d'emploi ici.


PARTAGER CETTE HISTOIRE

Articles connexes